Skip to main content
Tofinou Morgan Cup 2019
Morgan Tofinou Cup 2019
Description

Entre les bateaux Tofinou et les voitures Morgan, le lien est tout trouvé. Day Boat pour l’un, Roadster au look vintage et sportif pour l’autre, tout est affaire de plaisir instantané, de plaisir des yeux en dépit parfois de l’habitabilité… En bref, la passion opère en premier lieu.

En allant plus loin dans la comparaison et dans l’histoire des deux marques, les l’une et l’autre trouvent leurs racines dans des concepts des années 1920. C’est effectivement en 1928 qu’Edouard Menuteau commande un dayboat au Capitaine Merle, nous sommes alors au frémissement du yachting. Cette unité sera baptisé Tofinou en hommage à une tribu Nigérienne ainsi nommée, dans laquelle Edouard a vécu, signifiant « homme de l’eau ».

En 1986, Bertrand Danglade récupère le bateau en piteux état. Il le restaure avec l’aide de Philippe Joubert puis l’idée d’en faire un moule pour le reproduire en série naquit. 230 Tofinou 7 furent et sont toujours fabriqués au sein du chantier Latitude 46.

 

Du côté des petites autos anglaises, bien que Morgan était à l’époque de la construction du Tofinou connu plus pour ses cyclescars à trois roues, c’est dans les années 1930 que la Four/Four (4cylindres/4roues) apparue et servit de modèle à toutes les autos produites par la marque jusqu’à aujourd’hui. Comme pour les Tofinou, la trame de départ est toujours présente. Les lignes et la philosophie sont directement héritées du modèle original.

Chose assez frappante, les usines actuelles de Morgan flairent bon l’ambiance d’avant-Guerre étant resté très artisanales et ayant gardé une place importante au bois dans la structure de carrosserie de leurs autos.

La comparaison avec un chantier naval est très facile.

D’autre part, petit clin d’œil actuel, la famille Morgan qui est toujours impliquée dans la société a choisi comme lieu de villégiature, Saint Martin de Ré.

 

C’est donc tout naturellement que le Yacht Club de Saint Martin de Ré s’est rapproché du Morgan Owners Club pour créer un événement commun, trait d’union manquant entre ces deux mondes si similaires par leur philosophie mais si différent par leur terrain de jeu…

Bruno Gourdon, président du Yacht Club de Saint Martin de Ré a organisé d’une main de maître la quatrième Tofinou Morgan Cup qui s’est déroulée le 5 août dernier. Cet événement emblématique prend d’années en années de l’importance que ce soit en nombre de participants, en voiture comme en bateaux. Nous comptions en effet pas moins de 25 Morgan et 13 Tofinou 7 !

Notons également la présence du tout nouveau canot moteur du chantier Tofinou comme bateau accompagnateur, la Lady Jane. Le chantier Rhéa Marine a cette année encore était mis à contribution, 6 bateaux accompagnateurs de la marque étaient présent dont le bateau comité, deux bateaux transportant les vivres et les bateaux restant pour acheminer les équipages ne souhaitant pas régater.

Au programme, rassemblement des autos sur le parking de la calle de mise à l’eau du port de Saint Martin puis de tous les équipages au Yacht Club. Petit déjeuner, mot du président et dispersion des équipages vers les Rhéa et les Tofinou 7.

Pour commencer : une régate matinale de mise en jambe sur parcours banane puis une régate côtière se terminant sur le banc du Bûcheron où les équipages des bateaux moteurs comme à voiles ont pu s’échouer. Sur le banc, les attendait un pique-nique, offert par le Chantier Tofinou.

Les conditions étaient idéales, la légère brise matinale a progressivement évolué pour une jolie brise donnant à nos Tofinou la possibilité de s’exprimer. Particulièrement pour la manche de l’après midi durant laquelle la flottille a rejoint, à belle allure le port de saint Martin où un apéritif puis dîner les attendait.

Pour résumer une très belle édition, les participants comme les organisateurs sont ravis et renouvelleront l’opération l’année prochaine.

Date
  • 08-08-2019